Mejor me callo

Son casi las dos de la mañana, y estoy solo en el patio de mi casa. Mi casa es la forma de referirme al lugar que alquilo y en el que yo y mi familia vivimos dese hace ya varios meses. Mi familia es la forma de referirme a mí y a mi esposa en conjunto. Me encuentro reflexionando sobre la vida, la familia, los amigos, los conocidos y los extraños. En mi opinión no existen enemigos sino personajes poco conocidos, no existen malos amigos sino amigos poco comprendidos; los extraños son simplemente potenciales amigos; y familia bueno, que les puedo decir; es mentira que “familia no se escoge”; la familia si se la escoge porque cuando te toca (después de nacer) uno elige que tan envuelto quiere estar con ella. Familia hoy por hoy, en mi vida se resume en mi señora. Angie Trigo es la dueña de mi corazón, mi vida y mi ser. Redundancia quizás pero verdad al fin. Amo a mis padres, hermanos, abuelos, tíos y otros pero sencillamente no amo a nadie como a mi dueña y señora.
Tomo vino en cartón porque está muy bueno y es relativamente barato. A diez dólares el litro los taninos y el cuerpo alcanzan niveles irrefutables de calidad y simpatía. Escucho folklore y siento nostalgia. El folklore me resuelve el alma. Escucho Chalchaleros, Abel Pintos, Nocheros, Dúo Coplanacu, Chaqueño y otros. Waldemar, un hermano-amigo duerme en el sofá cama porque el cuerpo no le dio para volver a casa y mi señora me invita a recogerme. Le digo que ya voy porque necesito escribir las ideas que andan revoloteando mi cabeza. Obviamente no le agrada la situación de que este solo, y peor tomando. No sé qué tanto me querrá a su lado pues estoy con bastantes tragos encima y las mujeres, al menos las decentes, solo quieren a los hombres mareados cuando estos les ofrecen una potencial estructura de vida envasada en un trago que les puedan invitar en algún boliche de moda. Angie y yo ya superamos esa etapa; y Angie sabe o creo que sabe que lo nuestro es eterno. Así lo pactamos hace año y medio y así lo siento esta noche.
Entonces dirán ustedes, que es lo que lo mantiene pre-ocupado a este individuo? La verdad? Necesito saber que hacer de mis finanzas. Finanzas suena como si tuviera una barbaridad de plata. La verdad es que no la tengo pero lo poco que tengo necesito administrarlo sabiamente. Además no solo necesito administrar lo poco que tengo sino lo mucho que puedo llegar a tener. Mayo trajo consigo muchos vientos de cambio. Dios quiera que sean cambios para bien. Estos pensamientos, tratativas, estrategias y decisiones deben ser conducidos con cordura. Cordura es una señora que no entiende de borracheras ósea que prefiero callar y dejar que ella hable en otra ocasión.
Con cariño Tonchy
Ils sont presque deux heures du matin, et je suis seul au patio de ma maison. Ma maison est le moyen de faire référence à l'endroit que je loue et dans lequel j'et ma famille vivent pendant plusieurs mois. Ma famille est le moyen de faire référence à moi et ma femme dans son ensemble. Je suis en train de réfléchir sur la vie, la famille, les amis, les connaissances et les étrangers. A mon avis il n'y a aucun ennemi mais les personnes peu connu, il n'y a pas des mal amis mais peu compris amis ; étrangers sont justes des amis potentiels ; et puis la famille, que puis-je dire ; C'est un mensonge que « famille on ne la choisit pas » la famille si c'est son choix parce que quand il est votre tour (après la naissance) un choisit le désir d’être impliqués avec elle ours pas. Famille aujourd'hui, dans ma vie se ramène à ma Dame. Angie Trigo est le propriétaire de mon cœur, ma vie et mon être. Redondance peut-être mais la vérité au dernier. J'aime mes parents, frères, grands-parents, oncles et autres, mais tout simplement pas j'adore quiconque comme mon propriétaire et Madame. Je bois du vin en carton parce que c’est très bon et c’est relativement bon marché. À dix dollars par litre tanins et corps atteint écrasantes des niveaux de qualité et de convivialité. J'écoute folklore et s’a ramène un sentiment de nostalgie. Folklore me résout l'âme. J'écoute Chalchaleros, Abel Pintos, Nocheros, Duo Coplanacu, Chaqueño et autres. Waldemar, un amie-frère dort sur le divan-lit, parce qu’il na pas eu les forces pour rentrer à la maison et madame m'invite à me recueillir. Je dis que j’irais bientôt parce que j'ai besoin d'écrire les idées qui sont dans ma tête. De toute évidence elle n'aime pas la situation parce que je suis seule et pire en buvant. Je ne sais pas quand elle me veut à côté d'elle parce que en plus je suis un peu bourré, et les femmes, au moins les femmes décent, veules des hommes bourrés seulement quand ils leur offrent une structure potentielle de vie dans une boisson q’ ils peuvent inviter dans un bar. Angie et mois on a déjà passé ce stade ; et Angie doit savoir, ou je pense qu'elle sait, que le nôtre est éternel. Elle a accepté il y a une année et demi et je suis conscient ce soir.
Puis dirait vous, qui est ce qui vous tient préoccupe? La vérité ? J'ai besoin de savoir quoi faire de mes finances. Finances sonne comme s'il aurait beaucoup d'argent. La vérité est que je n'ai pas, mais ce dont peu j'ai besoin de le gérer de façon judicieuse. En outre, non seulement il ’est nécessaire pour gérer ce que j’ai, mais aussi combien je peux obtenir dans un future. May amène avec luis de nombreux vent de changement. Dieu veut que ces changements soient pour le mieux. Ces pensées, les discussions, les stratégies et les décisions doivent être pilotées avec de la santé mentale. Santé mentale est une dame qui ne comprend pas l'ivresse. Alors je préfère garder le silence et lui laisser parler à une autre occasion. Avec amour Tonchy

Comments

Popular posts from this blog

Mon ciel

Halloween - Las opiniones de un papá católico

Little Explanation